Saison 1968/1969

   

 

Anecdote : Le déplacement à Jersey

 

Partis de Dinard, dans un des derniers DC 3 rescapé de la guerre, ce déplacement est pour le RCV le premier contact « international » avec nos voisins anglais.

En dehors du jeu, toujours très rugueux, nous avons pu tester 2 « vertus » anglaises :

  Le flegme …

Jean Luc, frère de Patrick LE MARTELOT, (médecin du club) prenait beaucoup de plaisir, depuis la fenêtre de sa chambre d’hôtel, au premier étage, à balancer des seaux d’eau (avec la poubelle en plastique) sur les gens qui passaient en dessous, comme ci dessous …

Vint à passer un gentleman dans toute sa splendeur, raide, digne, et parapluie fermé à la main.

Un être humain normal, en tout cas un français, recevant cette douche froide, se serait pour le moins arrêté, aurait cherché le coupable, poussé une gueulante  (le terme n’est pas très beau, mais il est expressif ) et l’aurait invectivé !

Et bien non !

Notre anglais continua sa marche dignement, en se contentant d’ouvrir son « umbrella »d’une belle rotation du poignée, marmonnant « which bad weather, i’snt ? »

L’hypocrisie

Découvrant pour la première fois l’ambiance des pubs…..

On en a aussi appris