1953 -1962 : Le sommeil

le someil

1953/1954 : Période extrêmement difficile pour les armées françaises entre une guerre qui se perdait à Dien Bien Phu, et une autre qui débutait en Algérie.

Conséquence : Notre équipe de parachutistes a été appelée à d’autres combats que ceux d’un ballon qui n’en fait qu’à sa tête !

Ce sera donc une mise en sommeil de 10 ans, jusqu’à la déclaration d’indépendance de l’Algérie en 1962

Donc circulez, y a rien à voir !Image1

 

 

 

Le club fut mis en sommeil, et ce n’est que, presque 10 ans plus tard, en 1962, que les « anciens bérets rouges » revenus dans la région, Edmond Gauthier, André Carrier, Micky Lepage, aidés de quelques personnes  comme Jo Courtel , Jean Bodard, Gilles Sausseau , Jean Dumoulié , et Louis Berger, qui fut nommé président, décidèrent de reconstituer une équipe et un club, avec toujours une très forte ossature militaire grâce aux deux régiments basés à Vannes : le RICM et le RIMA.